Quelles que soient votre filière et votre formation, il se peut que vous ayez besoin d’effectuer des stages à un moment donné. En effet, un stage en entreprise vous permettra d’acquérir des premières expériences professionnelles et de compléter votre cursus universitaire. Pour une entreprise, le passage d’un stagiaire peut également être bénéfique. Elle pourra détecter de futurs salariés, conserver une relation avec les grandes universités et écoles, et avoir un regard neuf sur ses pratiques internes et activités.

Toutefois, un stagiaire en entreprise dispose de droits bien soulignés par la loi de juillet 2014. Mais un étudiant effectuant un stage a également des devoirs. De la recherche de votre lieu de stage jusqu’à la gratification, découvrez les devoirs et droits relatifs aux stagiaires au sein d’une société.

Les droits d’un stagiaire en entreprise

De nombreuses entreprises pensent qu’en accueillant des stagiaires, elles leur rendent des services. En effet, les étudiants en stage bénéficieront d’expériences professionnelles. Toutefois, les stagiaires ont leurs droits, tout comme les employés fixes d’une entreprise. En effet, ils ont bel et bien droit à :

  • Une attestation de stage.
  • Une rémunération.
  • Des congés et des absences.
  • Une convention de stage.
  • Des frais de transport.
  • Des frais de repas.
  • Et une lettre de remerciement.

La loi a établi ces droits pour que chaque stagiaire en entreprise bénéficie des avantages adéquats. Chaque société embauchant des stagiaires doit alors respecter ces droits, sauf situation relative à des règles bien déterminées. Enfin, nous tenons à préciser qu’un stage ne doit pas durer plus de 6 mois.

La rémunération d’un stagiaire

Sachez qu’en tant que stagiaire au sein d’une entreprise, vous avez droit à une rémunération. Toutefois, cette dernière n’est pas identique à celle des salariés fixes de la société. Pour un stagiaire, l’on parle plutôt de “gratification” puisque l’entreprise va vous gratifier de travail que vous y avez réalisé. En effet, la rémunération du stagiaire n’est pas identique au salaire défini dans le Code du travail.

Nous tenons à préciser que pour avoir droit à la gratification, votre stage doit durer plus de 2 mois. Selon la loi de 2014, un stagiaire en entreprise doit toucher au minimum une gratification mensuelle de 523,26 €. Cette dernière est également le montant maximal dans les organismes publics. Par contre, vous pourrez percevoir une rémunération supérieure au SMIC au sein d’une entreprise privée. Et la société doit vous verser le montant correspondant à la fin de chaque mois. En effet, vous ne devez pas être rémunéré à la fin de votre stage.

Enfin, si un stagiaire passe moins de 2 moins au sein d’une entreprise, cette dernière est libre de lui gratifier ou non.

Les frais de repas et de transport

Si l’entreprise dispose d’un restaurant, vous y avez droit, comme tous les employés. Dans le cas contraire, vous aurez droit à des tickets restaurant. Les conditions relatives à vos frais de repas doivent être les mêmes que celles des autres salariés.

Mais à part cela, vous avez également droit à un remboursement de la moitié de vos frais de transport afin de vous rendre au siège social de la société. Les conditions restent également les mêmes.

Les congés et absences

Si votre stage en entreprise dure plus de 2 mois, vous pouvez demander des permissions d’absences et de congés.

L’encadrement par un tuteur

Puisque le stage fait surtout partie de l’enseignement, l’entreprise concernée doit vous demander de réaliser des missions relatives à votre cursus universitaire. Mais elle doit également vous donner un tuteur. Il s’agit d’un employé qui vous encadrera tout au long de votre stage.

Enfin, votre établissement doit également vous fournir un enseignant référent. Ce dernier doit toujours s’assurer du respect de la convention de stage et du bon déroulement de votre passage dans l’entreprise.

L’attestation de stage

Quand votre stage prendra fin, vous aurez droit à une attestation de stage. Cette dernière est rédigée par l’entreprise, et doit préciser les missions que vous y avez réalisées.

Les devoirs d’un stagiaire en entreprise

La signature de la convention de stage

La convention de stage est l’équivalent du contrat de travail d’un salarié fixe d’une entreprise. Il s’agit d’un document établi et signé par votre établissement scolaire, l’enseignant référent, l’entreprise, et par vous-même en tant que salarié. Selon la loi, la convention de stage doit contenir :

  • Votre gratification, s’il y en a.
  • La durée et le lieu de votre stage.
  • Vos horaires de travail.
  • Les avantages que vous allez percevoir durant le stage.
  • Les compétences et connaissances que vous allez acquérir au sein de l’entreprise.

Les cotisations sociales

Sachez que si vous percevez le montant minimal de gratification pour stagiaires, vous ne payerez pas de cotisations sociales. Par contre, si votre rémunération est supérieure à cela, la différence déterminera vos cotisations.

Le temps de travail

Selon la loi du juillet 2014,la présence d’un stagiaire en entreprise suit les règles qui s’appliquent à tous les employés. Il s’agit aussi bien de la présence de nuit, des durées maximales hebdomadaire et quotidienne de présence, et des jours fériés et repos.

Ainsi, en tant que stagiaire au sein d’une société, vous êtes obligé de respecter les horaires de l’entreprise. Bien évidemment, afin de réussir votre stage, vous devez vous adapter aux rythmes de la société. Vous ne devez absolument pas arriver en retard.

La réalisation des tâches et le respect des règlements

Vous devez également assurer certains devoirs après avoir signé la convention de stage. En effet, vous devez :

  • Respecter tous les règlements au sein de la société. C’est notamment le cas des règles relatives à la confidentialité.
  • Effectuer toutes les missions qui vous sont confiées.
  • Et être actif, humble et impliqué. En effet, vous devez proposer votre aide si vous êtes libre, demander que faire, etc.

La rédaction du rapport de stage

En tant que bon stagiaire, vous devez rédiger un rapport de stage quand la durée d’apprentissage en entreprise prend fin. Votre université ou école vous le demandera. Mais nous vous conseillons de remettre également une copie de votre rapport à votre tuteur dans la société. Enfin, n’oubliez pas de le remercier sur votre page de garde.