La protection de chantiers : quelles solutions pour protéger votre outillage

La protection des chantiers peut se faire de diverses manières, en utilisant des moyens humains ou électroniques. La protection classique de vidéosurveillance peut être difficile ou impossible à mettre en place dans le cadre de chantiers isolés sur le plan géographique ou encore ne bénéficiant pas d’un réseau électrique. Pour répondre à ce besoin spécifique entre en scène la mise en place des systèmes de surveillance de chantier sans fil.

La surveillance de chantier sans fil pour une protection autonome

Les entreprises du secteur des bâtiments et travaux publics (BTP) sont une cible privilégiée des vols, l’outillage présent sur le site étant tout particulièrement visé, tout comme les métaux et autres petits matériels. Le système de surveillance autonome sans fil peut être installé, outre aux entrées du chantier, au plus près des entrées des entrepôts ou zones de stockage regroupant l’outillage, le matériel ou encore les engins à surveiller étroitement. En plus de servir à la protection du site, l’installation d’un système autonome a l’avantage de pouvoir émettre un flux continu d’images ou de vidéos afin de permettre un contrôle de l’avancement des travaux pour un suivi de chantier efficace.
Grâce à ces outils, la ronde du personnel de sécurité peut désormais être virtuelle et baisser par conséquent les coûts en réduisant les interventions physiques. Un système de surveillance de chantier sans fil propose une installation plus facile et rapide. Cette protection de chantier autonome ne nécessitant pas d’engager de gros travaux.

La protection autonome de chantier via divers moyens

Un système complet et autonome de surveillance à distance d’un chantier comporte plusieurs outils : les caméras sont associées aux alarmes de dissuasion.
Les caméras sans fil installées en extérieur ou en intérieur fonctionnent soit sur batterie soit sur panneaux solaires. Leur facilité d’installation offre le grand avantage de rendre possible leur déplacement au fil de l’avancée des travaux. Un centre de télésurveillance reçoit en continu des images en provenance du chantier, ce qui autorise les opérateurs de télésurveillance à déclencher des alarmes pour faire fuir les intrus ou à envoyer des gardiens directement sur les lieux. De plus, afin de fournir aux autorités des éléments de preuve en cas de délit, les vidéos sont enregistrées et horodatées. Les caméras de surveillance autonomes permettent donc la transmission des vidéos en temps réel sur smartphone ou ordinateur via les réseaux 3G, GPRS ou wifi.
Les détecteurs de mouvement infra-rouge captent quant à eux les intrusions et déclenchent automatiquement des alarmes, assurant par-là la surveillance d’une aire bien définie. Reliée à la caméra sans fil, ce système d’alarme permet de prévenir les vols sur les chantiers et s’il est avant tout un élément dissuasif à toute intrusion, les vidéos enregistrées à l’instant T et permettront l’identification postérieure des visiteurs en cas de vol avéré.

Ainsi, il existe des solutions de télésurveillance autonomes permettant aux entreprises confrontées à des besoins spécifiques de protection d’outillage sur un chantier. Ces solutions sans fil assurent la sécurité des sites où la vidéosurveillance classique atteint ses limites en raison de spécificité géographique ou morphologique. La protection autonome de chantier est bien possible à distance et en temps réel, en continu ou à la détection grâce aux moyens techniques actuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *