La place de l’industrie alsacienne sur l’économie nationale

alsace

Malgré la forte désindustrialisation que le pays a enregistrée au cours de ces dernières années, l’Alsace demeure la deuxième la plus industrialisée de France. Comme la ville représente à elle seule près de 3% de la population française, elle continue de perpétuer la tradition industrielle et le savoir-faire français dans ce domaine. Cependant, depuis 2001, la baisse de l’emploi industriel en Alsace s’est fait ressentir, qui est dû à la réorganisation des entreprises manufacturières et des entreprises de services en rapport avec la production.

L’Alsace, la région qui attire les grands groupes industriels

L’industrie alsacienne est reconnue sur le plan national comme étant très appréciée des grands groupes, surtout ceux qui sont étrangers. Si les TPE employant moins de 10 salariés, et les PME qui emploient moins de 250 employés sont les plus présentes dans la région, il faut noter que les grandes industries de renommée internationale y regroupent presque la moitié de leur activité industrielle en Alsace. A noter que les pays étrangers qui y sont implanté le plus grand nombre de groupes dans la région au cours de ces dernières décennies sont l’Allemagne et les Etats-Unis. Cela s’explique certainement par la proximité géographique et culturelle permettant d’appliquer des stratégies économiques gagnantes dans chaque pays respectif.

L’Alsace, apprécié pour le savoir-faire de ces employés

Si l’Alsace attire un grand nombre d’investisseurs étrangers c’est parce qu’elle regroupe différentes spécialités industrielles. Toutes les industries y sont présentes à l’exception des industries aéronautiques et navales. Toutefois, les industries qui prédominent le secteur demeurent l’industrie automobile, alimentaire, agricoles et des équipements mécaniques. Vienne s’ajouter à cela l’industrie textile qui est beaucoup plus importante qu’au niveau national. Parmi les plus grands employeurs dans le secteur automobile en Alsace, il faut certainement prendre en compte PSA  PEUGEOT CITROEN avec près de 10 100 effectifs.

D’autres secteurs qui tendent à se développer

Mis à part l’industrie automobile, alimentaire, textile et d’équipements mécaniques cités ci-dessus, il faut aussi noter que l’Alsace regroupe également d’autres secteurs comme l’industrie de l’habillement, du bois et du papier, de la métallurgie, de la chimie et des plastiques. Chacune de ces TPE et PME essaient de faire leur place dans l’industrie alsacienne, et partout en France, comme le cas de Concept Cuve qui est une industrie spécialisée dans la fabrication de divers ouvrages chaudronnés tels que les cuves de stockage, bacs de traitement, coffret de dosage et dépotage, tuyauteries, filtre à charbon actif, tuyauteries et gaineries, pièces sur plan avec la possibilité de répondre à une commande clé en mains. Ces industries de taille humaine contribuent au développement de l’économie locale et nationale tout en promouvant la « made in France ».

L’industrie alsacienne, un pilier du PIB régional

Selon les chiffres, l’industrie alsacienne contribue en grande partie au PIB régional. En 2006, cela était de l’ordre de 19% de la valeur ajoutée régionale, et n’a cessé d’augmenter au cours de ces dernières années. On peut donc en conclure qu’avec la  Franche-Comté, la Picardie et la Haute-Normandie qui sont aussi des villes industrielles, l’Alsace occupe une importance capitale dans le PIB de la région mais aussi de toute la nation, puisqu’à elle seule, elle représente 4,1% du PIB national.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *