Cyber sécurité : la base d’une transformation digitale réussie au sein de l’entreprise

transformation digitale

Quand on parle de transformation digitale de l’entreprise, il est difficile d’ignorer les impacts négatifs que cela peut avoir sur la sécurité en ligne de ses données sensibles. Aussi, on se rend compte que la lutte contre la cyber sécurité constitue la condition inévitable de sa réussite et donc l’une des priorités.

L’humain, le premier responsable de la sécurité informatique de l’entreprise

Comme le précise le blog digitalready.fr dans l’un de ses articles, il n’y a pas de digitalisation sans une sécurité web efficace et maîtrisée. Cela veut dire qu’avant d’instaurer cette digitalisation au sein de son entreprise, il convient de maîtriser les rouages de sa sécurité informatique.

Outre la fiabilité des logiciels utilisés, l’homme ou le collaborateur lui-même est le premier concerné, car il peut la mettre en péril ou au contraire la garantir. En tant que l’un des maillons de l’entreprise, il peut en effet être le meilleur rempart face aux risques d’attaques cybernétiques. Cela nécessite pourtant de le sensibiliser et de le former correctement, pour qu’il connaisse les bons gestes à adopter et ceux à bannir sur son lieu de travail. Ces derniers incluent la consultation de pages web douteuses, l’ouverture de fichiers joints malveillants ou l’usage de logiciels corrompus, pouvant aboutir à des vols de données, etc.

cyber sécurité

Intégrer les collaborateurs dans la stratégie de la transformation digitale et la cybersécurité

Sans attendre que les attaques informatiques surviennent, il convient d’impliquer ses salariés dans la stratégie de sécurité informatique de son entreprise. On ne parle pas uniquement des opérateurs de saisie que l’on juge parfois à tort d’imprudents ou de malchanceux, les cadres en faisant aussi bien partie.

On cite les managers, les assistants de direction, les informaticiens et les responsables financiers, des collaborateurs prioritaires qui doivent aussi être sensibilisés. Ce serait donc une erreur de penser que les attaques peuvent uniquement provenir de l’extérieur, les menaces informatiques pouvant aussi découler des employés eux-mêmes. En juin 2016, 12 % seulement des entreprises enquêtées ont signalé des menaces informatiques relatives à leurs employés, le reste ayant préféré se focaliser sur les attaques extérieures. Moins de la moitié d’entre elles ont mis en place une équipe interne CERT pour une meilleure gestion et réaction aux cyberattaques.

Les méthodes pour sensibiliser les salariés à la sécurité informatique

Outre l’assurance de la fiabilité des systèmes numériques utilisés au sein de l’entreprise, la meilleure alternative reste la formation des collaborateurs aux bons réflexes de la sécurité informatique.

Cela passe par l’élaboration d’une charte informatique qui formalise et partage les bonnes pratiques au sein de l’enseigne. Il y a aussi les sessions d’e-learning pour former chaque collaborateur à son rythme, ainsi que les formations de groupe pour le partage d’expériences. Les tests façon quizz et autres dispositifs ludiques et participatifs sont d’autres exemples, de même pour les sessions de live-hacking.

Le but est de permettre aux collaborateurs de réagir de la meilleure manière qui soit quand une attaque informatique se produit réellement. Ainsi, une entreprise peut s’atteler en toute tranquillité à sa digitalisation.